Mes lectures

Chronique littéraire #13 : La belle assise

Un thriller haletant sur fond de drame familial, voici l’intrigue de La Belle Assise :

Jean-Yves Devalière est un homme oisif qui n’a pas besoin de se soucier de grand-chose, son défunt père lui a laissé un héritage plus que confortable. Pourtant le jour où il rencontre Emma, une jeune femme en fauteuil roulant, il en tombe fou amoureux, et sa vie va prendre une toute autre tournure.

Saurez-vous déceler le vrai du faux ?

 

81858348-352-k404059
La belle assise, Brice Milan, 89 pages

       Ce court roman de 89 pages se lit très vite grâce à une enfilade de chapitres courts, une fois pris dans l’intrigue, les pages s’enchaînent très rapidement. L’écriture est simple, légèrement expéditive, elle nous mène droit au but sans fioritures.

On y découvre Jean-Yves, personnage repenti d’une vie agitée, qui profitait oisivement de sa jeunesse. Sa vie ne se résume pas à grand-chose maintenant, si ce n’est profiter avec modération de l’héritage laissé par son père. Et un jour, alors qu’il flânait il l’aperçu. Cette belle et jeune handicapée. Il en est troublé, son handicape la rend vulnérable, elle est terriblement attirante. Elle répond au doux prénom d’Emma. Notre héros tombe immédiatement sous son charme, et n’espère qu’une chose : la revoir.

Ce fond de romance sera notre point de départ. Mais bien évidemment, cette histoire d’amour ne sera pas toléré par tout le monde … Beaucoup de personnages nous apparaissent comme énigmatiques, pourtant certains détails nous saute aux yeux. On se doute à l’avance qu’une mascarade se prépare, et je n’ai pas été stupéfaite de certaines révélations. Mais lorsque notre personnage s’en rend enfin compte, il est déjà trop tard.

Le dénouement est rapide, et pourtant lorsque la fin tombe on s’est senti manipulé, autant que Jean-Yves. Ce roman traite plutôt bien de la rancœur, et des mensonges. La psychologie des personnages est plutôt bien traitée et mériterait d’être d’avantage poussée, mais je n’ai pas réellement eu le temps de m’attacher aux protagonistes. La tension est présente, et nous pousse aisément dans la fin de l’intrigue.

La fin est peut-être trop précipitée à mon goût. Il me manque réellement un point final, de quoi être certain du devenir des personnages. Tout va très vite, et lorsque l’on croit qu’on va enfin avoir des réponses, tout s’arrête brutalement.

 

Malgré tout « La Belle Assise » est un thriller efficace, qui va droit au but, avec une intrigue rondement bien menée avec quelques surprises inattendues. Peut-être un brin trop expéditif pour ma part.

 

        Vous pouvez retrouver ce roman sur le site de l’auteur ou Wattpad.

Une fois encore je voudrais remercier l’auteur, Brice Milan, qui m’a contacté via le site Simplement.pro pour chroniquer son roman. Merci à lui de sa confiance.

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « Chronique littéraire #13 : La belle assise »

  1. Merci Cyrielle, pour ta chronique. Effectivement, tu n’as pas été la seule à déplorer que j’aille parfois trop à l’essentiel. Je travaille à étoffer certaines parties et certains personnages. Tu as bien cernée le fond de roman et les enjeux psychologiques des personnages. Je dois tempérer mon impatience durant cette histoire et poser davantage certains situations. Cette réécriture est loin d’être la partie la plus facile, mais les idées sont là, en place pour la plupart. Merci encore. Brice

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s