Mes lectures

Prix des auteurs inconnus : Le Matin des Larmes #1

Bonjour à tous,

J’annonce officiellement le lancement des chroniques littéraires pour le Prix des auteurs inconnus ! (Il était plus que temps …).

Suite à vos votes, qui étaient presque tous unanimes, je me suis lancé dans Le matin des larmes de Bruno Sanna.  Merci à tous d’avoir pris le temps de voter pour vos romans favoris !

***

À son réveil, avec un mal de tête et des courbatures partout, Sophie crut apercevoir son mari sortir de la chambre. L’émotion qui l’avait submergée la veille en regardant les photos devait probablement lui jouer des tours. Cependant, elle trouva qu’il régnait une étrange atmosphère dans la pièce. Pour s’assurer que ce n’était pas le fait de son imagination, elle se leva et ouvrit les volets roulants pour laisser entrer la lumière du jour.
Elle fut stupéfaite en découvrant que cette chambre ne correspondait en rien à la sienne. De la décoration au mobilier, tout était différent. Elle resta immobile, seul son regard balayait cette pièce qui lui semblait étrangère. Après une brève réflexion, elle se précipita dans la chambre de sa fille et fut surprise de découvrir une pièce complètement vide. Abasourdie, elle se rendit dans celle de son fils et s’aperçut qu’il s’agissait cette fois d’un bureau…

 

51gTbdT1HLL

***

Voici un résumé plutôt prometteur qui semble nous proposer de grosses révélations et de nombreux rebondissements. Je découvre Sophie, une femme médecin qui vit dans la belle ville de Paris avec son mari et ses enfants. Elle a tout pour être heureuse, son cabinet, ses amis … Pourtant un drôle d’événement surnaturel va venir chambouler son petit quotidien. Notre personnage principal se retrouve projeté dans une autre réalité, un monde où la liberté n’existe pas, la différence n’a pas lieu d’être, et surtout là où la violence domine. Elle se retrouve dans un Paris gris et froid. Un monde où les nazis ont vaincu les Alliés.

Lors de ma première lecture, je m’étais imaginée un roman plutôt tourné vers le genre policier/thriller, et je dois dire que j’ai été très surprise. L’intrigue se tourne vers un univers uchronique, c’est à dire qu’on change un événement de notre Histoire. (Comme pour Lebenstunnel, pour ceux qui ont lu mes précédentes chroniques !). Je ne pensais pas que l’auteur partirait dans cette direction.

Pour moi, le simple fait qu’il soit écrit noir sur blanc, dès le début, que telle nuit il se passe quelque chose sur l’héroïne me pose problème. J’aurai préféré qu’on laisse cela sous silence le temps de découvrir ce monde au réveil avec Sophie. J’avoue que ce petit détail a freiné ma lecture.

Pourtant l’écriture est plaisante, c’est vraiment agréable à lire. Les dialogues sont d’ailleurs très prenants, et très bien travaillés. Les chapitres ont défilé à une vitesse folle. Peut-être que certains passages auraient mérité d’être étoffés, le dénouement reste un peu trop simple à mon goût. Je l’ai rapidement deviné, la faute à la psychologie des personnages secondaires trop peu développé. Je savais que l’auteur essayait de m’embrouiller, mais je ne suis pas tombé dans le panneau aussi facilement !

(Et je ne comprend absolument pas le lien entre la couverture du roman et le livre en lui même …)

***

           Vous l’aurez compris, je reproche pas mal de petites choses à ce roman, que j’avais imaginé bien plus poussé. J’avoue que je n’ai pas été transporté par l’intrigue qui tourne autour de la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’ambiance n’était peut-être pas assez travaillé pour que je m’y plonge complétement. Pourtant certains personnages sont relativement intéressants, et d’autres sont pour moi, laissés à l’abandon. L’intrigue manque un peu d’ambition, seuls les dialogues viennent nous piquer au vif et donnent du rythme à l’ensemble. Le dénouement est trop simpliste à mon goût, et le final manque de profondeur.

Mais s’il y a bien quelque chose qui mérite d’être souligné dans ce roman, c’est le traitement de son héroïne principale : Sophie. Cette pauvre jeune femme tombe dans un mode où elle ignore tout, elle passe pour une illuminée, et pourtant on sait en tant que lecteur que ce n’est pas le cas. Du coup on assiste impuissant à la descente aux enfers de Sophie, sans pour pouvoir lui être utile.

Finalement, c’est un bilan plutôt mitigé, en étant peu convaincue que je clôture cette première chronique pour le Prix des Auteurs inconnus.

***

Et vous, l’avez-vous lu ? Seriez-vous curieux de le découvrir ?

J’hésite encore sur ma prochaine lecture, mais ne vous inquiétez pas, vous serez au courant très vite !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 réflexions au sujet de “Prix des auteurs inconnus : Le Matin des Larmes #1”

  1. Je crois que je vais moi aussi laisser passer ce roman:)
    En tout cas merci pour votre chronique qui est très pertinente.
    Je prends en compte vos remarques pour mon prochain livre.
    Amicalement.
    Bruno Sanna.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne l’ai pas encore lu, mais Prix oblige, je ne devrais pas tarder, mais j’avoue que les nombreux avis mitigés voire négatifs freinent quelque peu mon envie de m’y mettre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s