Mes lectures

Prix des auteurs inconnus : A ma vie, à ta mort #10

Recouvert de symboles grecs faisant référence à Hadès, un corps mutilé et désormais inidentifiable, est retrouvé dans une cave à New York. Jeune flic fraichement sorti de l’école de police, Mike Sullivan se retrouve chargé de cette affaire qui le mènera jusqu’au pied du World Trade Center, ce terrible jour du 11 septembre 2001. Une fois son bras vengeur lancé et bien que la faucheuse soit belle à couper le souffle, rien ne peut la stopper. Instrument du Destin ou de la Mort elle-même, il devra résoudre cette affaire en empruntant des sentiers dont personne ne revient jamais.

Roulement de tambours !

Cette fois ça y est, voici officiellement la dernière chronique du Prix des Auteurs Inconnus ! Et je termine sur un sacré morceau : A ma vie, a ta mort de Sandra Triname publié aux éditions Plume Blanche.

Avant même de commencer ce roman, le résumé me laissait quelque peu perplexe, le sujet semblait très vaste et proposait de la mythologie mêlée à du thriller. Le mélange risquait d’être très intéressant ! Mais alors, qu’est-ce que j’en ai pensé du coup ?

L’histoire se déroule en plein cœur de la ville de New York, un crime horrible vient d’avoir lieu. Un corps a été retrouvé dans une cave, mutilé d’étranges symboles sur chaque centimètre de peau. Est-ce un homme ou une femme ? Difficile à dire, la personne qui a subit ça à dû souffrir le martyr. C’est l’inspecteur Harvey, et sa jeune recrue Sullivan qui sont en charge de cette sordide affaire. Une dernière enquête pour cet inspecteur aguerri et le début d’une longue carrière pour son poulain. Un malade se balade donc dans les rues de New York à la recherche de sa prochaine victime, et des êtres supérieurs ne semblent pas voir d’un bon œil ce qui se trame sur Terre. Voilà une enquête qu’ils ne sont pas prêt d’oublier.

old-vector-pack-of-ancient-greek-designs_f

Je dois dire que je termine ce prix sur un sacré roman ! L’auteur tape très fort avec un prologue terriblement captivant, qui nous emmène dans la déchéance de la victime qui se fait torturer. Dès les premières pages, on plonge aux côtés de ce personnage qui souhaite juste que toute cette horreur se termine, et nous pauvre lecteur, on assiste à cette scène impuissant.

L’enquête commence, et on fait la connaissance de nos deux héros, Harvey, le vieux flic proche de la retraite, ancien militaire, qui est terriblement charismatique. Et Sullivan, le petit protégé de Harvey, tout juste diplômé, a qui il apprend les ficelles du métier, adorable mais très futé. Le duo fonctionne à merveille tant les deux héros se complètent bien. Leurs personnages vont évoluer suite à de tragiques événements mais ils ne perdent rien de leur sympathie.

A côté de ces deux héros et de leur enquête, le roman possède une tournure fantastique avec des personnages tirés de la mythologie. J’avoue qu’à plusieurs moments, je ne comprenais pas trop où voulait en venir l’auteur, et au fur et à mesure que l’intrigue se mets en place, leur intervention prend un tout autre sens. Et j’avoue que parmi eux, certains sont très attachants. L’auteur a adapté certains de leur attribut à notre temps, mais j’avoue que des petits détails m’ont fait un peu chipoter.

Le mélange des deux genres est vraiment très prenant. Mais j’avoue que le côté réaliste du roman avec un événement historique majeur de notre époque (les attentats du 11 Septembre) m’a légèrement perturbée. Surtout que cela n’apporte pas un gros plus à l’histoire, si ce n’est un background pour les personnages, mais cela aurait pu se faire avec un tout autre événement. C’est d’ailleurs à partir de cette événement que ma lecture a été un peu plus pénible … Mais une fois l’événement passé, il m’a semblé que le roman retrouve de son rythme, et je n’ai pas réussi à m’arrêter avant la toute dernière page.

old-vector-pack-of-ancient-greek-designs_f

Pour conclure, A ma vie, à ta mort, est un excellent roman qui mêle thriller, enquête policière et fantastique avec brio. L’auteur sait taper là où ça mal pour nous embarquer dans son intrigue. Avec des personnages hauts en couleurs, on s’attache très vite à tout ce petit monde. Le style et la mythologie sont maîtrisé, avec quelques ajustements à notre époque. Malgré quelques petites longueurs de temps à autre, j’ai passé un excellent moment. Le final est tellement prenant ! Je regrette presque qu’il ne soit pas plus long que d’autres passages que j’aurai préféré moins étoffés. Je vous le conseille !

 

***

Ça y est la première cession du Prix des Auteurs Inconnus est terminée ! Et avec elle, de sacrés romans que je suis heureuse d’avoir pu découvrir. Avec quelques coups de cœur en prime. Mais je peux encore rien vous dire pour le moment 😉 Les résultats arrivent très bientôt ! Un peu de patience !

Merci aussi à toute l’équipe qui se démène pour mettre en avant ces auteurs qui le méritent autant que les autres ! Merci à eux pour leur patience et leur boulot qui est conséquent ! Bravo à vous les filles ! Vous pouvez être fières de votre projet !

On se retrouve pour la prochaine cession 🙂

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions au sujet de “Prix des auteurs inconnus : A ma vie, à ta mort #10”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s