Guest·Jeux Vidéos

UNDERTALE : Responsabiliser le Joueur

Aujourd’hui article un peu spécial, puisqu’il est écrit par quelqu’un d’autre! J’ai décidé de « partager » mon blog pour vous offrir encore plus d’envies. Et c’est une nouvelle catégorie qui vient s’ajouter sur le blog :

-Les jeux vidéos-

A toi l’honneur cher invité, tu sera le premier à débuter cette nouvelle catégorie. Assez parlé, la parole est à toi !

***

Undertale

Ce jeu est une tuerie. Un énorme coup de cœur. Pour moi, il dépasse largement The last of us, The Witcher ou même Skyrim, coté attachement à l’univers, à l’histoire et aux personnages. Je vous préviens, il va y avoir du spoil parce qu’on ne peut pas expliquer cette merveille sans en dévoiler un minimum.

56eeb880b698e1-0166090056eeb880a51c51-00307189

L’histoire : nous jouons un enfant humain tombé dans un trou. Ce dernier atterri dans le monde des monstres. Nous devrons choisir quoi faire pour avancer dans l’Underground et essayer de sortir de ce monde souterrain. Mais le roi à besoin de notre âme pour pouvoir briser la barrière qui les maintien sous terre et attaquer les humains pour reprendre la surface. C’est à partir de là que l’expérience commence.

(Ps : il y a plusieurs fins possibles)

***

Points positifs Points négatifs
– L’histoire

– Le système de jeu et de combat

– Les personnages

– Les musiques

– L’émotion

– L’expérience de jeu

– Les graphismes (pour certains, moi j’aime)

– La longueur de certaines actions

– Manque une quatrième voie pour finir le jeu

***

Positif :

Le système de jeu et de combat :

Dimension RPG : c’est lors du premier combat que l’on se rend compte des mécaniques que nous offre le jeu : Tuer ou Épargner. Toute l’histoire se fera en fonction de ces deux choix. C’est une nouveauté, en tout cas pour moi, j’ai déjà épargné des ennemis dans Skyrim ou The Witcher mais jamais tout un jeu tournait autour de ces choix. Cela permet une véritable immersion et nous pousse à nous responsabiliser sur nos choix ; car l’avenir d’Undertale dépend de nous.

Dimension shoot’em up : lors des combats, nous contrôlons notre âme symbolisée par un cœur, nous le déplaçons dans un cadre pour éviter les projectiles que nous envoient les ennemis. Cela peut s’apparenter à un Space invader ou un Touhou pour que vous puissiez visualiser. En sachant qu’à quasi chaque boss, de nouvelles mécaniques de jeu s’ajouteront.

Undertale                        Touhou                           Space invader

Les personnages : ils sont extrêmement bien travaillés. Chaque « boss » et même « monstre basique » à un passé, une histoire à raconter, un présent avec des rêves et un futur à vivre. On ne peut que s’attacher à tout ce petit peuple. Certaines histoires sont déchirantes et selon la voie que l’on choisira, on découvrira différentes facettes de ces monstres.

Les musiques : juste jouissives, elles nous boostent et nous donnent envie de nous lever de notre siège et de danser. Chaque boss à une musique qui lui ressemble et nous permet d’en comprendre un peu plus sur sa personnalité. ( Mes préférées : toutes sauf Metal crusher et Your best nightmare. Exemple 1, 2ème et 3ème)

L’émotion : ohlala… Oui j’ai chialé devant ce jeu. Mais le pire, c’est que je ne peux pas le terminer à 100% car ça me déchire le cœur. Je dois être qu’à 50% du jeu mais je ne peux pas me résoudre à faire les dernières voies ( la génocide car je me suis trop attaché aux personnages et je ne peux pas les tuer volontairement après avoir fait la True Pacific ending. Les arracher à leur bonheur pour les massacrer, je ne peux pas.)

Et qu’est ce que j’ai ris aussi, certains jeux de mots de Sans et Papyrus sont tellement nuls qu’on est obligé de sourire.

L’expérience de jeu : C’est à ce moment que je vais spoil comme un fou donc ne lisez pas si vous ne voulez pas vous gâcher le jeu.

index

Pour avoir un impact maximum sur vous et votre expérience de jeu, Undertale doit être fini 5 fois et dans cet ordre : Neutral(1), Neutral Pacific(2), True Pacific(3), Genocide(4), Post-genocide Pacific(5).

Tout simplement parce que si vous faites la génocide(4) avant la True Pacific(3), vous ne pourrez plus jamais la faire car la voie génocide(4) corrompe le jeu et vous empêche d’avoir la True Pacific ending(3) . De plus, vous louperez l’impact émotionnel que le jeu à sur vous : vous lier d’amitié avec tout le monde, puis les arracher à leur bonheur pour les massacrer. Cela vous met face à un choix que j’ai fait :Terminer le jeu à 100% quitte à empêcher les monstres d’avoir leur happy end ou au contraire rester dans l’ignorance, les laisser heureux et ne pas connaître la totalité du jeu.

undertale-full-1941267

(Fanart de Challele)

Vous me direz, c’est con, c’est qu’un jeu. Je vous dirais d’y jouer d’abord et après venir me redire ça. Après peut-être que vous n’aurez pas le même ressenti et que vous pourrez les massacrer, mais personnellement je ne peux pas tuer Papyrus, sa naïveté et sa bonté me touche énormément et je ne peux même pas regarder quelqu’un d’autre le faire.

Vous pouvez aussi me dire de regarder un gameplay. Mais faire ça c’est en quelque sorte se déresponsabiliser de la destruction du monde d’Undertale. C’est une sorte de curiosité malsaine qui nous pousse à regarder la mort de personnage qu’on aime. (Enfin c’est mon analyse post-jeu. Cela m’a fait prendre conscience de ma façon de jouer et de mon coté malsain de vouloir tout savoir quitte à sacrifier le bonheur des autres (même si ils ne sont pas réels) juste pour connaître l’histoire dans sa totalité).

[Fin du spoil]

En tout cas jouez-y, et gardez en tête que ce jeu existe parce que vous y jouez.

Négatif :

Les graphismes : Undertale reprend le design des anciens jeux comme Zelda ou Children of Mana, du 2D vu de dessus. Cela pourra en gêner quelques uns et je le comprend, mais personnellement je suis passé au dessus et j’ai adoré.

undertale-3

La longueur de certaines actions : notamment les aller-retours pour faire les « dates » ou pour aller parler à Azriel après le final-fight, retraverser toute la map est assez long. Mais c’est pour chipoter.

Une quatrième voie : ATTENTION SPOIL DE FIN

index

Pour vraiment donner envie aux personnes sensibles comme moi (lol), il faudrait qu’il y ai un pardon possible du jeu après un génocide et une possibilité d’autre fin avec Chara (nom donné au début de la partie pour le premier humain) pour pouvoir obtenir une true ending finale, avec une Chara exorcisée de sa soif meurtrière, apaisée comme sur ce fan-game ou une destruction de Chara pour pouvoir récupérer l’âme de Frisk et une fin joyeuse pour les monstres. Car pour un jeu qui donne comme message qu’il faut pardonner, ne pas permettre de pardonner au joueur d’avoir été curieux de voir la fin génocide, je trouve que cela joue contre lui. Voilà mon seul reproche à ce jeu.

[Fin du spoil]

Pour conclure : Gros coup de cœur. ACHETEZ LE ET JOUEZ-Y. Vous ne le regretterez pas. Tout est parfait dans ce jeu à part les quelques points pour lequel j’ai chipoté et la vraie fin qu’il manque pour moi ( mais ça ça doit être mon coté bisounours qui demande cela ). Ce jeu restera dans votre mémoire et sera une référence pour vos futures expériences vidéo-ludiques.

Écrit par Chwips

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions au sujet de « UNDERTALE : Responsabiliser le Joueur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s